4 conseils pour l'entretien de votre toiture

4 conseils pour l'entretien de votre toiture

L'entretien d'une toiture conditionne l'indemnisation en cas de sinistre résultant d'un défaut de couverture. Voilà pourquoi l'assureur se doit d'être très exigeant à ce sujet. Vous pouvez recourir à un professionnel ou réparer la toiture par vous-même, mais dans les deux cas, tâchez de respecter les 4 conseils de votre assureur.


Entretenir sa toiture : 4 conseils d'assurances

Les dégâts causés par les infiltrations d'eaux en provenance d'une toiture peuvent être couverts par votre assurance habitation, à une condition : si la toiture est bien entretenue. 4 travaux sont donc indispensables :

  1. Le nettoyage : le nettoyage régulier de votre toiture est important pour prévenir la formation de moisissures, mousses et lichens. Pour cela, utilisez des produits nettoyants comme de l'eau de javel, le chlore ou le Karsher. Toutefois, attention, car ces méthodes ne sont pas totalement sans risques.
  2. L'utilisation d'un anti-mousse : Les produits anti-mousses sont exigés dès lors que votre toit est en tuile.
  3. L'utilisation d'agent hydrofuge : l'hydrofuge est le produit qui va permettra à votre toiture de faire face aux intempéries. Il s'agit d'une solution dont l'action favorise le glissement de l'eau de pluie et l'élimination des petites salissures
  4. Le recours à un couvreur : votre assurance exigera éventuellement un certificat d'entretien que le professionnel vous aura délivré.

Entretien d'une toiture végétalisée

  1. Les toitures végétalisées sont soumises à des règles d'entretien très strictes pour être indemnisables en cas de sinistre. De telles règles impliquent :
  • La vérification de l'étanchéité d'une toiture végétalisée : Selon le DTU série 43, les toitures végétalisées doivent subir un contrôle d'étanchéité d'au moins une fois annuellement.
  • La présence d'un système d'arrosage de la surface végétalisée : Un ou plusieurs points d'eau doivent être prévus. Le débit doit correctement être adapté à la surface végétalisée, alors que les points d'arrosage doivent être distancés de moins de 30 m les uns des autres.
  • L'entretien régulier de la végétalisation : La récurrence minimale de tels travaux est de 2 ou 3 fois par an. Chaque entretien consistera donc à vérifier les points d'eau, à nettoyer et à tondre les surfaces végétalisées. Dans certains cas, le désherbage peut être aussi nécessaire.

Quelle garantie protège ma toiture ?

  1. Votre toiture vient de subir les dégâts d'une intempérie, un coup de vent ou une grêle ? Une partie de votre tuile en ardoises a été arrachée ? Votre assurance habitation peut payer les réparations si les conditions susmentionnées sont bien remplies. De même, pour faire jouer votre garantie catastrophe naturelle, vous devez être situé dans une zone déclarée en catastrophe naturelle. En cas de tempête, ce sera votre garantie tempête et intempérie qui va indemniser les dégâts. Noter qu'une fois le dédommagement versé, vous devez immédiatement faire appel à un professionnel pour réaliser les travaux de réparation. Vous avez aussi la possibilité de faire réparer tout de suite après le sinistre puis envoyer la facture à votre assureur.


Autres Sujets